Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

UN HOMME FRAGILE

 Ce recueil de poésie libérée écrit par CHRISTIAN RABUSSIER  a reçu  le deuxième prix  régional de la S.P.A F Bourgogne.


Préambule :

                      Ecrire c'est exprimer les sentiments qu'éprouve notre inconscient, cet inconnu qui sommeille en nous. Cet être invisible, crée des émotions que nous avons parfois du mal à contrôler, La haine, l'amour, la peur, la colère, la fuite, l'amitié, l''homoxesualité.

                      Dans la vie d'un homme de nombreux passages à vide, l'enfance, l'adolescence, la séparation amoureuse, l'envie de suicide, la maladie, l'handicap.

                      Tous ces petits rien qui un jour vous déstabilisent, et rendent à néant, votre vie si fragile.

                       Si j'ai écris ce recueil, ce n'est pas pour me vanter de mes qualités littéraires, mais pour dire à ceux qui perdent espoir, dans cette société standarisée, hypocrite, noyée dans le mensonge qu'il est possible de surmonter cette épreuve et de s'en sortir encore plus fort.

                        Oui, l'homme est fragile, et lorsqu''il refuse sa vénérabilité elle l'entraine à l'autodestruction, Cette essence de verre est pourtant redoutable elle permet de se remettre en cause et d'accepter se défauts, mais aussi ses qualités.

                         Je ne suis ni philosophe ni intellectuel, mais un homme qui a traversé ce même chemin.

 INTRODUCTION A LA POESIE :

La poésie rime parfois avec philosophie et psychologique. Elle aide à nous comprendre, et apprend à se respecter les uns les autres. L'être humain est composé de plusieurs parties.
- le cerveau
- le corps
- le coeur

Ces trois parties sont indépendantes. Et lorsque l'harmonie est quasi-inexistante le trouble règne, dans notre existance, et la vie devient compliquée.

Le cerveau est composé lui même de trois parties.
- l'âme
- la conscience
- l'inconscience

L'âme : Sur la plan religieux, principe d'existence, de pensée, de vie, (fantome, esprit,...)
             Elle est invisible, mais présente, et joue un rôle important dans la poésie.

la conscience : Sentiment interieur de la moralité du devoir. Moralité, intégralité.
              Elle sème le doute, remise en cause permanente des sentiments, des faits accomplis.

L'inconscience : Ensemble des éléments psychologiques qui échappent à la conscience, instinct animal refusant l'interdit.
              Trés attaché au corps, attaches corporelles, feeling, tempérament chasseur, séducteur, charnel, fantasme mais aussi autodestructeur. 

 Le corps:

            Le corps, cette enveloppe contenant nos organes garde la mémoire de nos sentiments. La déception, la colère, la haine, l'amour, la passion.

            De nombreuses maladies sont dues aux sentiments intérieurs non exprimés.

            On aura beau les oublier ils seront là.

            Déposés dans un coin de notre corps, ils s'infectent et contaminent notre sang.
           
            Pourtant notre corps nous parle, nous indique une fatigue inhabituelle, une envie soudaine de solitude, de pleurer, ou  d'hurler notre colère.

Le coeur :

    Le coeur, organe principal vital de notre corps, il est le symbol de l'expréssion de nos sentiments. L'amour, la haine, la peur, la colère.

     Il est indépendant de notre conscience. C'est cette raison qu'il est important de le comprendre.

     * La poésie sert à faire parler notre coeur, car lui aussi veut s'exprimer. On se surprend parfois de sa violence d'expréssion d'animal sauvage. Cependant si pur, sans mensonge et sans artiiffice.

      * La poésie sert à cela, écrire ce que notre corps ressent, sortir nos tripes, faire le tri, et les remettre dans l'ordre. 








Partager cette page

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :