Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'oiseau bleu

Le begue : Un homme fragile

13 Juillet 2013, 00:00am

Publié par christian rabussier

Le bégaiement peut devenir un handicap, dés l'enfance j'ai connu de grâves problèmes de prononciations, ma timidité maladive, mais aussi des problèmes d'auditions. Aujourd'hui à 40 ans, je suis enfin guéris, et 100 % décomplexé. Car plus on a peur, plus on s'énerve, et plus on bégaie.

Grâce à des exercices de respiration, des cours de chant, Une dixaine d'années de chorale, m'ont aidé à surmonter cet handicap.

Aujourd'hui je suis animateur de radio locale. Et grâce à l'association

 


Cholïambe

 

Je suis devenu Diseur



Il faut beaucoup de temps, de la patience, de la pèservérance et apprendre à faire confiance en soi.

 

 

 
Le Bègue

 

Il est là, il vous regarde, Il voudrait parler, mais il n'ose pas.
Dans le fonds de sa bouche, il ya cette boule qui l'empêche de s'exprimer.

Elle emprisonne se mots, elle emprisonne sa voie.
Dés qu'il essaye de parler, les rires, les moqueries ressurgissent
.
Personne ne le comprend.

Il se replie alors sur lui même et souffre en silence.
Il pleure pour se vider de ses émotions.

Lui qui a tant de choses à dire, ce qu'il ressent à cet instant.
Ses peurs, ses angoisses.

Pourtant il ne manque pas de courage.
Son regard et se mains l'aident à communiquer.

La tendresse de certains regards, lui donnent de la confiance.
Il se calme, sa respiration se ralentit.

Et comme un miracle, il parle en toute quiétude.
Mais il reste fragile.

Lorsque la fatigue, le doute vient à lui, il redevient : le bègue.

Tout cela, je le sais, car ce bègue, c'était moi. 


18-06-07


extrait du recueil " un homme fragile " écrit par rabussier christian , tous droits réservés.

Commenter cet article

Tony Yves 16/01/2010 11:22


Etant moi mème très timide je sais ce qu'a était ton enfance, les enfants sont si cruels entre eux
J'ai lu ton commentaire Christian et j 'espère que très vite tu trouveras un donneur et que tes souffrances se conjuguront au passé


reinette. 09/10/2009 18:37



difficile à vivre. mais on en guerrit.
beau texte