Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'oiseau bleu

Kinou au supermarché : nouvelle

17 Décembre 2012, 20:46pm

Publié par christian rabussier

 

... Notre héros Thierry Renard a un rendez vous...

 

Là, derrière la porte, il va déranger l’occupante. Pourtant il hésite encore. Thierry était un aventurier des temps modernes. Il pense alors, aux préparatifs de cette soirée.  Il fallait s’équiper d’armes séductrices, les choisir avec soin, afin d’éviter le râteau.


Au départ, il avait pensé à une belle plante verte, mais voilà recevoir le pot en terre sur la tronche, non merci. Un bouquet de roses rouges, pourquoi pas, mais c’est trop cher. C’est la crise, Thierry vise alors la rentabilité. Ce qui est sûr, la boite de préservatif est obligatoire. Les emmerdes, pas pour lui, franchement il en avait assez comme cela. Le plus dur c’est de l’acheter. Pour cela c’est une grande aventure périlleuse. Vous entrez dans une  pharmacie et vous criez « Je voudrais une boite de préservatif s’il vous plait ». A ce moment-là, précis  tout le monde se retourne et vous dévisage, d’un air étonné et médisant, mais surtout garder son calme, comme si rien n’était.


Ou alors dans un hyper-marché. Vous êtes dans le rayon DPH, côté parapharmacie. Vous regardez à droite et à gauche, personne, c’est bon on peut y aller. Vous tendez le bras pour prendre le produit. Quand soudain une vendeuse vous demande « je peux vous aider ». Vous la fusillez du regard. Soit vous lui dites « non-merci » ou vous lui expliquez tout en détail. Et pourquoi pas l’inviter à la fête.


Arrivé à la caisse, le plus dure reste à faire. Ne pas se faire remarquer. Rester sobre et serein. On prend au passage une boite de chewing-gum pour dissimuler le fameux produit. Le moment est venu, la caissière prend le produit, le passe au scanner, acte malheureux, le produit ne passe pas au gencod, on doit demander le prix.

 Là, vous faites la tronche, l’envie de partir vous guette. La caissière prend le téléphone et appelle le responsable.


-Jérôme c’est pour le prix d’une boite de préservatif.

-Oui Clémence, elle est comment ta boite, tu me donne le gencod s’il te plait.

Clémence donna donc les 13 chiffres du gencod. Jérôme lui donna le prix. Mais avec toute la délicatesse de la caissière, tout le monde est au courant que Thierry a acheté une boite de 48 préservatifs, taille maximum, plaisir intense, au parfum neutre.

Vous qui désirez, un maximum de discrétion, vous êtes bien servi. Oui c’est pourtant bien un produit comme les autres, mais Tabou oblige…Décidemment on dérange encore.

Vous pouvez enfin payer, la caissière vous souhaite « Un bonne soirée » avec son sourire en coin....

Commenter cet article